en visite chez Bergère de France

Le 7 juin dernier, l’équipe marketing de Bergère de France invitait quelques blogueuses et tricoteuses partenaires à visiter sa filature, à Bar le Duc.

La petite entreprise familiale, née en 1946, après la guerre, a grandi jusqu’à devenir un leader du marché de la laine, ici et bien au delà de nos frontières. Dirigée aujourd’hui par le petit-fils de son créateur, Geoffroy Petit, la société n’emploie pas moins de 350 personnes dans son fief lorrain.

Teinture, mélange des fibres, filature, confection des pelotes… si la laine brute vient principalement d’Amérique du Sud, la production est bien 100% made in France. Après la production, place à la logistique : stockage et expéditions se font également sur place.

Voici quelques photos pour illustrer ce périple au doux pays des laines, où l’efficacité des machines s’allie au savoir-faire des techniciens.

Merci à toute l’équipe pour son accueil et cette visite passionnante !

/ Fibres brutes (acrylique vs laine) et teinture /

acrylique vs laine

teintureaprès teinture

/ Diverses étapes de filature, jusqu’à la confection du fil final /

filature4

filature2filature3

/ Grappins, étiquettes et toboggans, voici les pelotes /

pelotes

/ L’atelier de création et son arc-en-ciel de pelotes au mur /

atelier de création bdf

/ ps / Rien ne se perd à la filature ! Les chutes et petits ratés sont recyclés, plus précisément recardés, pour créer la gamme Recycline (uniquement disponible en boutiques).

Plus de points de vue sur cette journée chez Izzie knits, Aléfil, Woop woop, Chat chiffonne, les Gambettes Sauvages, Bergère de France, et plus de photos sur mon facebook.

Publicités